Rentrée 2021 : le Pass sanitaire, à lire pour accéder au gymnase


Les murs d'escalade réouvrent, a priori de manière durable, suivant un protocole moins strict que l'an dernier, mais avec le Pass sanitaire, qui a pour but de limiter les risques de diffusion épidémique, de minimiser la probabilité de contamination dans des situations à risque, et donc la pression sur le système de soins, tout en permettant de maintenir ouvertes certaines activités ou lieux en complément des protocoles sanitaires propres à chaque secteur. Il est imposé aux clubs qui pratiquent en salle. Il s'applique dès maintenant aux adultes, et à partir du 30 septembre aux jeunes de plus de 12 ans. Il peut être adapté par la préfecture. Son application est prévue jusqu’au 15 novembre 2021.


Pour être valide, le Pass sanitaire doit être composé d’un des trois documents suivants :

 - Un certificat de vaccination avec le schéma vaccinal complet et délai nécessaire pour le développement des anticorps ;

- Une preuve de test RT-PCR, antigénique ou autotest réalisé sous la supervision d’un professionnel de santé négatif de moins de 72 heures ;

- Une preuve de rétablissement (test RT-PCR ou antigénique positif de plus de 11 jours et moins de 6 mois).

- Une attestation médicale de contre-indication à la vaccination vaut également présentation d’un pass sanitaire valide. Ces justificatifs peuvent être présentés sous format papier ou numérique, enregistrés sur l'application mobile “Tous Anti Covid” ou tout autre support numérique au choix de la personne concernée.

A défaut de la présentation de l’un de ces documents, l’accès à l’établissement, au lieu, au service ou à l’événement est refusé.

Règles propres au gymnase : Toutes personnes non sportives et statiques (accompagnateurs, spectateurs…) devront se munir de gel et porter le masque au sein de l’ERP. Seules les personnes présentant un pass sanitaire valide seront autorisées à entrer dans la salle. Les personnes ne répondant pas à ces exigences devront déposer leurs enfants et ressortir immédiatement. 

Le contrôle doit être effectué par les moniteurs ou les bénévoles encadrants du club, autant dire que la reconduite toutes les semaines d'un test de dépistage sera compliquée à gérer. Nous comptons sur votre sens des responsabilités et de la sécurité collective, toujours indispensable en escalade ! 

A bientôt